La plage des Catalans et la tour Paul

Marseille, octobre 2016.

Les Catalans sont un quartier du bord de mer de Marseille.
Sa toponymie remonte au xviie siècle et est due à l’arrivée d’un groupe de pêcheurs catalans qui s’étaient installés dans une infirmerie désaffectée (La tour Paul). Le temps passant, le nom est resté pour l’ensemble du quartier.

La Tour Paul, construit en 1558 est le deuxième Lazaret de Marseille, appelé aussi « Infirmerie Vieille ». C’est ici qu’étaient mis en quarantaine et soignés les marins et les voyageurs susceptibles d’être atteints de maladies contagieuses comme la lèpre, la peste ou le choléra…on y entreposait également pour être traitées les marchandises contaminées. http://www.tourisme-marseille.com/fiche/tour-paul-lazaret-des-catalans-infirmerie-vieille-13007-marseille/

26 octobre 2016 7:22 Les Catalans Marseille Provence-Alpes-Côte d'Azur France
SAMSUNG SM-G930F - Samsung Galaxy S7 Rear Camera - 4,19mm - 1/540s à f/1,7 - ISO 64

Architecture, Architecture et urbanisme, Beach, Bouches-du-Rhône, Building, Bâtiment (construction), Construction, Country, Designing, France, Geography, Géographie, Géologie, Géomorphologie, Lazaret, Lazaretto, Les Catalans, Marseille, Mediterranean Sea, Mer, Mer Méditerranée, Méditerranée, Pays, Plage, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Sea, Urbanism, Urbanisme.


Marseille et la Provence

Lazaret

Le lazaret était un établissement de mise en quarantaine des passagers, équipages et marchandises en provenance de ports où sévissait la peste. De nos jours en France, le mot désigne aussi quelques lieux-dits sur le littoral méditerranéen où un lazaret, aujourd'hui disparu, avait été établi (Nice, Sète, Marseille). Voir Lazaret sur Wikipédia.

Les Catalans

Les Catalans constituent un quartier du bord de mer de Marseille, au début de la corniche, aujourd'hui dans le 7ème arrondissement. Voir Les Catalans sur Wikipédia.

Mer Méditerranée

La mer Méditerranée (prononcé [me.di.tɛ.ʁa.ne]) est une mer intercontinentale presque entièrement fermée, bordée par les côtes d'Europe du sud, d’Afrique du Nord et d’Asie de l'Ouest, depuis le détroit de Gibraltar à l'ouest aux entrées des Dardanelles et du canal de Suez à l'est. Elle s’étend sur une superficie d’environ 2,5 millions de kilomètres carrés. Son ouverture vers l’océan Atlantique par le détroit de Gibraltar est large de 14 kilomètres. Elle doit son nom au latin « mare Mediterraneum », qui désigne une « mer au milieu des terres ». Durant l’Antiquité, la Méditerranée était une importante voie de transports maritimes permettant l’échange commercial et culturel entre les peuples de la région — les cultures mésopotamienne, égyptienne, perse, phénicienne, carthaginoise, berbère, grecque, étrusque, et romaine. L’histoire de la Méditerranée est importante dans l’origine et le développement de la civilisation occidentale. Voir Mer Méditerranée sur Wikipédia.

Plage

Une plage est une berge en pente douce ou très douce, ainsi que, dans une acception plus étendue qui tend de plus en plus à être d'ordre maritime depuis le XIXe siècle, un rivage oblique, assez peu prononcé par rapport à l'horizontale, qui se poursuit longuement sous le niveau de l'eau. Cette morphologie de la berge ou du rivage par rapport au plan d'eau, à la rivière ou à la mer favorisent l'échouage des embarcations ou des navires, comme l'atterrissement des corps et matériaux transportés par les flots ou poussés par les courants. La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer, sur la rive d'un cours d'eau, d'un lac ou plan d'eau quelconque, de géomatériaux d'une taille variable allant des sables fins aux blocs ». La plage ne se limite donc pas aux étendues de sable fin ; on trouve également des plages de galets et de blocs. On a tendance à restreindre la plage à l'estran, mais elle comprend aussi l'avant-plage (aussi appelée avant-côte et où l'on trouve les avant-dunes, appelées « dunes » par les vacanciers), qui fait partie de la zone infra-littorale. Les plages s'orientent perpendiculairement à la houle dominante. Les plages de sable fin sont les plus appréciées des vacanciers. On peut distinguer les sables « blancs » d'origine organique (restes de squelettes et autres coquilles, calcaires ou siliceux) des sables « noirs » d'origine minérale ou volcanique. La distinction ne doit cependant pas se faire uniquement sur la couleur, des sables d'origine organique pouvant apparaître noirs s'ils sont chargés en matières organiques, et des sables d'origine minérale pouvant être clairs, selon le type de roche qui leur a donné naissance. Les plages ont tendance à disparaître du fait de leur surexploitation, notamment pour la confection des bétons de ciment. Voir Plage sur Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *