Mot clé : Plante

Mots clés hierarchiques suivant les informations IPTC et EXIF contenues dans les médias.

Plante : Les plantes (Plantae) sont des organismes photosynthétiques et autotrophes, caractérisés par des cellules végétales. Elles forment l'un des règnes des Eukaryota. Ce règne est un groupe monophylétique comprenant les plantes terrestres. La science des plantes est la botanique, qui dans son acception classique étudie aussi les algues et les cyanobactéries (qui n'appartiennent pas au règne des Plantae). L'ancien « règne végétal » n'existe plus dans les classifications modernes (cladistes ou évolutionnistes). Le nombre d'espèces de plantes est difficile à déterminer, mais il existerait (en 2015) plus de 400 000 espèces décrites, dont la grande majorité sont des plantes à fleurs (369 000 espèces répertoriées), sachant que près de deux mille nouvelles espèces sont découvertes chaque année. Depuis le début du XXe siècle, trois espèces de plantes disparaissent chaque année, principalement victimes de la déforestation. Une plante sur cinq serait menacée d'extinction.

Amaryllidaceae

Amaryllidaceae : Les Amaryllidaceae, en français Amaryllidacées, sont une famille de plantes monocotylédones appartenant à l'ordre des Asparagales. Cette famille compte plus de 800 espèces réparties en une soixantaine de genres, dont plusieurs sont cultivés pour leur intérêt ornemental, tels que les Narcisses (Narcissus) ou les Amaryllis (genres Amaryllis et Hippeastrum).

Asteraceae

Asteraceae : Les Asteraceae (Astéracées) constituent une grande famille de plantes dicotylédones, appelées aussi « Composées » (Compositae, nom. cons.), ou plus rarement « Composacées », du fait que ce que l'on prend à première vue pour des « fleurs » chez ces plantes est en réalité des « composés » de fleurs minuscules, réunies en inflorescences appelées « capitules ». Cette famille comprend près de 23 500 espèces réparties en 1 600 genres environ, ce qui en fait la deuxième famille du monde végétal et des plantes à fleurs, derrière les Orchidacées (25 000 espèces) mais devant les Fabacées. Le métabolisme secondaire, l'inflorescence capitulaire et la plasticité écologique sont responsables du succès évolutif de cette famille à répartition cosmopolite (sauf l'Antarctique, l'inlandsis du Groenland et l'archipel arctique canadien), mais principalement dans les régions tempérées. Les principaux représentants de cette famille se développent essentiellement dans les régions sujettes à la sécheresse, en dehors de la compétition des arbres des forêts tropicales humides. Ce sont très majoritairement des plantes herbacées, même si la famille comprend aussi des arbres, des arbustes ou des lianes.

Bignoniaceae

Bignoniaceae : Les Bignoniaceae (Bignoniacées) sont une famille de plantes dicotylédones ; elle comprend 650 espèces réparties en plus de 100 genres. Ce sont des arbres, des arbustes, des lianes des régions tempérées à tropicales. Le genre Bignonia donne une liane ornementale aux fleurs en trompette (Bignonia caproelata). Le genre Campsis donne la trompette de Virginie, plus connue sous le nom de Bignone. Le genre Catalpa donne des grands arbres d'ornement ou cultivés pour leur bois. Le genre Radermachera donne des arbres, dont une espèce cultivée comme plante d'appartement : Radermachera sinica.La classification phylogénétique les situe dans l'ordre des Lamiales.

Bromeliaceae

Bromeliaceae : Les Bromeliaceae (Broméliacées) forment une famille de plantes monocotylédones, originaires majoritairement des régions tropicales d'Amérique, minoritairement des régions subtropicales d'Amérique et une espèce (Pitcairnia feliciana) originaire des régions tropicales d'Afrique de l'Ouest. De nombreuses espèces sont épiphytes comme les Tillandsia et vivent pendues aux branches des arbres de la forêt tropicale. D'autres sont terrestres comme le genre Ananas (qui est cultivé pour son fruit, l'ananas).

Caprifoliaceae

Caprifoliaceae : Les Caprifoliacées (Caprifoliaceae) sont une famille de plantes dicotylédones de l'ordre des Dipsacales. Ce sont des arbustes, des petits arbres, des lianes et plus rarement des plantes herbacées des zones tempérées à tropicales (montagnes).

Cistaceae

Cistaceae : La famille des Cistaceae (Cistacées) est constituée de plantes dicotylédones ; elle comprend moins de 200 espèces réparties en 8 à 10 genres.

Crassulaceae

Crassulaceae : Les Crassulaceae (Crassulacées) forment une famille de plantes herbacées ou sous-ligneuses, à feuilles généralement charnues, sans stipules, simples et entières. Ce sont généralement des plantes succulentes. La famille comprend de 35 à 40 genres et 1 500 espèces, largement répandues des zones froides aux régions tropicales.

Elaeagnaceae

Elaeagnaceae : Les Elaeagnaceae (Éléagnacées) sont une famille de plantes dicotylédones qui comprend 50 espèces réparties en 3 genres. Ce sont des arbres ou des arbustes, parfois épineux, certains adaptés aux zones arides, des steppes ou des côtes tempérées à tropicales. Certaines espèces produisent des fruits comestibles. C'est le cas de l'argousier (Hippophae rhamnoides) et de Eleagnus angustifolia.

Euphorbiaceae

Euphorbiaceae : La famille des Euphorbiaceae (Euphorbiacées) regroupe des plantes dicotylédones, cosmopolites sauf dans les régions arctique et antarctique. La famille des Euphorbiaceae est la septième plus vaste famille de plantes à fleurs avec plus de 6 000 espèces réparties en 200 à 300 genres.

Fabaceae

Fabaceae : Les Fabaceae, ou Leguminosae (Légumineuses), sont une famille de plantes dicotylédones de l'ordre des Fabales. C'est l'une des plus importantes familles de plantes à fleurs, la troisième après les Orchidaceae et les Asteraceae par le nombre d'espèces. Elle compte environ 765 genres regroupant plus de 19 500 espèces. Sur le plan économique, les Fabaceae sont la deuxième famille en importance après les Poaceae et constituent une source de protéines végétales indispensable pour l'alimentation humaine et animale.

Fagaceae

Fagaceae : La famille des Fagaceae (Fagacées, anciennement Cupulifères) regroupe des plantes dicotylédones ; elle comprend environ 900 espèces réparties en 7 à 9 genres, les plus connus étant : Castanea (châtaignier) ; Fagus (hêtre) ; Quercus (chêne).Les chênes, hêtres et châtaigniers fournissent du bois pour la construction et l'ameublement. Le châtaignier a aussi des fruits comestibles. Chênes et châtaigniers sont riches en tanins.

Iridaceae

Iridaceae : La famille des Iridaceae (Iridacées) est constituée de plantes monocotylédones. La circonscription est discutée : elle comprend environ 1 800 espèces réparties en 67-92 genres répartis en quelques sous-familles. Ce sont des plantes herbacées (même s'il existe quelques rares arbustes), rhizomateuses, bulbeuses ou à racines épaissies des régions tempérées à tropicales. C'est une famille cosmopolite mais qui manque dans les régions froides et le nord de l'Eurasie. Dans cette famille, on peut citer le crocus (genre Crocus) producteur de safran, le glaïeul (genre Gladiolus) et l'iris (genre Iris). On peut incorporer les Géosiridacées à cette famille, petites plantes herbacées saprophytes (comme Geosiris aphylla) endémiques de Madagascar.

Lauraceae

Lauraceae : La famille des Lauraceae (Lauracées) regroupe des plantes angiospermes de divergence ancienne, famille qui comprend plus de 2 000 espèces réparties en une cinquantaine de genres. Ce sont des arbres ou des arbustes à feuilles quasi persistantes.

Liliaceae

Liliaceae : Les Liliacées (Liliaceae Juss.) sont une famille de plantes à fleurs monocotylédones, généralement à bulbes. C'était l'une des plus importantes familles selon la classification de Cronquist (1981), avec une centaine de genres. Plus récemment, en classification phylogénétique, elle comprend toujours des plantes bien connues comme les lys (ou lis), les tulipes ou les fritillaires.

Malvaceae

Malvaceae : Les Malvaceae (Malvacées) sont une famille de plantes dicotylédones cosmopolite (absente uniquement des régions très froides), d'arbrisseaux, d'arbustes et d'herbes annuelles ou vivaces, plus rarement d'arbres, comprenant 4 225 espèces réparties en 244 genres. Particulièrement abondante dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, elle est représentée plus minoritairement dans les régions tempérées, particulièrement autour de la Méditerranée. Certaines régions, comme Madagascar ou l'archipel d'Hawaï possèdent de nombreux genres et espèces endémiques. La flore française ne possède environ que 25 espèces spontanées. Parmi les espèces d'importance économique, on peut citer le cacaoyer (Theobroma cacao) qui donne le chocolat, le coton (Gossypium), le durian (Durio zibethinus) et le gombo (Abelmoschus esculentus). Parmi les plantes ornementales et utiles, on peut citer les genres : Hibiscus, les Hibiscus, genre le plus important de la famille avec 300 espèces dont 'Hibiscus syriacus dit « althéa » ; Tilia, les Tilleuls, avec 45 espèces ; Alcea, dont la Rose trémière ; Althaea, dont la Guimauve ; Malva, les Mauves, avec 40 espèces ; Adansonia, les Baobabs, avec 8 espèces.Toutes les Malvacées en France sont potentiellement comestibles, mais les plus consommées sont les lavatères et les mauves qui ne sont pas très goûteuses, mais sont abondantes et disponibles toute l'année.

Nyctaginaceae

Nyctaginaceae : La famille des Nyctaginaceae (Nyctaginacées) regroupe des plantes dicotylédones ; elle comprend près de 300 espèces réparties en 33 genres. Ce sont des arbres, des arbustes, des plantes herbacées (quelquefois des lianes) généralement à feuilles opposées, essentiellement des régions subtropicales à tropicales. Parmi les genres, on peut citer : Bougainvillea, ce sont les bougainvilliers dont les feuilles, à l'extrémité des rameaux, sont fortement colorées.

Oleaceae

Oleaceae : La famille des Oleaceae (Oléacées) regroupe des plantes dicotylédones ; elle comprend 900 espèces réparties en 25 à 26 genres.

Orchidaceae

Orchidaceae : Les Orchidées ou Orchidacées (Orchidaceae), forment une grande famille de plantes monocotylédones. C'est une des familles les plus diversifiées, comptant plus de 25 000 espèces, réparties en 850 genres. Ce sont des plantes herbacées, de type divers, autotrophes ou mycohétérotrophes, à feuilles réduites, à écailles, ou développées, terrestres ou épiphytes, pérennes, rhizomateuses ou tubéreuses, des régions tempérées à tropicales. La symbiose, qu'elle soit de type autotrophique, saprophytique, voire parasitique, se fait avec un champignon microscopique qui permet à la plante de pallier l'absence de toute réserve dans ses graines ainsi que l'absence de radicelles au niveau de ses racines. C'est une famille largement répandue ; la majorité des espèces se rencontrent dans les régions tropicales. La classification phylogénétique situe aujourd'hui cette famille dans l'ordre des Asparagales.

Papaveraceae

Papaveraceae : Les Papaveraceae (Papavéracées) sont une famille de plantes dicotylédones. Ses représentants les plus connus sont les pavots (en particulier les coquelicots, le pavot à opium et le pavot de Californie). C'est une famille cosmopolite, répandue sous les climats tempérés et subtropicaux. Les Papavéracées contiennent presque toutes des alcaloïdes qui peuvent être toxiques, avoir des propriétés sédatives ou analgésiques, voire être utilisés comme produits stupéfiants. Leurs graines, utilisées dans l'alimentation ne contiennent qu'une très faible quantité d'alcaloïdes.

Pinaceae

Pinaceae : Les Pinacées (Pinaceae) sont une familles de plantes gymnospermes de l'ordre des Pinales, comptant 220 à 250 espèces réparties en 11 genres. Ce sont des arbres ou des arbustes, des régions tempérées, soit à feuilles persistantes en aiguille ou en écailles, soit caduques comme celles des mélèzes. Dans cette famille, les espèces indigènes en France se trouvent parmi les genres Abies (les sapins), Picea (les épicéas), Larix (le mélèze d'Europe), Pinus (les pins). De nombreuses autres espèces ou variétés ont été acclimatées pour la sylviculture et la culture d'ornement.

Rosaceae

Rosaceae : Les Rosaceae (Rosacées) sont une famille botanique qui réunit environ 5 000 espèces réparties en plus d'une centaine de genres. Cette famille cosmopolite comprend aussi bien des plantes herbacées vivaces que des arbustes ou des arbres. Elle est représentée par de nombreuses espèces sauvages (on peut citer le sorbier, l'aubépine, le prunelier, l'églantier, la ronce commune, les fraisiers, les benoîtes, les potentilles, la reine-des-prés, la pimprenelle, l'aigremoine, etc.) et cultivées parmi les plus importantes (voir leur importance économique)

Rubiaceae

Rubiaceae : Les Rubiacées (Rubiaceae) sont une famille de plantes à fleur, qui comprend plus de 10 000 espèces réparties en 600 genres. Ce sont des arbres, des buissons, des lianes ou des plantes herbacées largement répandus dans les régions froides, tempérées, subtropicales ou tropicales. En France on peut citer le gaillet odorant (du genre Galium, qui regroupe les gaillets), ou la garance des teinturiers (genre Rubia, d'où les rubiacées tirent leur nom, employé pour la première fois par Antoine-Laurent de Jussieu). C'est aussi la famille du caféier (genre Coffea), du quinquina (genre Cinchona) et du gardénia (genre Gardenia). Dans les régions tropicales, on peut encore citer le genre Psychotria. C'est aussi dans cette famille qu'est placé le Dialypetalanthus, un arbre de la forêt tropicale brésilienne anciennement placé dans sa propre famille. Elle comprend encore les genres Adina, Breonia, Cephalanthus, Mitragyna, Nauclea, Neonauclea, Sarcocephalus, Uncaria qui formaient auparavant la famille des Naucléacées (Naucleaceae).

Solanacées

Theaceae

Theaceae : La famille des Théacées (Theaceae) regroupe des plantes dicotylédones ; elle comprend 500 espèces réparties en 10 à 20 genres. Ce sont des arbres et des arbustes des régions tropicales et subtropicales. C'est la famille du théier et du camélia. La classification phylogénétique a fait éclater cette famille qui n'avait rien d'un groupe monophylétique et la situe dans l'ordre des Ericales. Aujourd'hui, les Théacées proprement dites ne comptent plus que 195 espèces réparties en 9 genres.

Verbenaceae

Verbenaceae : La famille des Verbenaceae (Verbénacées) regroupe des plantes dicotylédones. Ce sont des arbres, des arbustes, des plantes herbacées et des lianes, producteurs d'huiles essentielles, largement répandus autour du monde et plus particulièrement dans les zones tropicales et tempérées. Ils supportent les milieux arides mais sont absents du nord et du centre de l'Eurasie.