La Provence (prononcé [pʁɔ.vɑ̃s] dans une large partie de la France, [pʁo.ˈvãⁿ.sə] en français d'oc; Provença/Prouvènço [pʀu.ˈvɛⁿ.sɔ] ou [pʀu.ˈvɛⁿ.sa] en provençal, de l'ancien provençal Provensa, dérivant du latin provincia, "province") est une région historique et culturelle ainsi qu'un ancien État indépendant et une ancienne province (en tant qu'État associé à la France) avant de disparaître à la Révolution française pour réapparaître en grande partie sous la forme recomposée de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Comme pour tout territoire disposant d'institutions politiques, les délimitations géographiques de la Provence ont évolué avec le temps. La partie Sud est délimitée par la mer Méditerranée. Le Rhône sert dans les grandes lignes de frontière naturelle à l'ouest, mais il faut intégrer également une partie de l'Ardèche (Vivarais), (devenue ensuite languedocienne) pendant la période de suzeraineté franque et durant la période indépendante du Royaume de Provence et du Royaume d'Arles. C'est également à ces mêmes périodes que la frontière Nord de la Provence ancienne était positionnée un moment à Vienne et Embrun avant de progressivement s'abaisser pour la partie occidentale à Valence puis au Vaucluse dont une partie se transforma en État théocratique du Pape alors que le pays gapençais deviendra par la suite la partie Sud du Dauphiné,. Enfin, la partie Est correspond grosso modo à son origine aux limites frontalières alpines de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais finit par se réduire en direction de l'Ouest après la guerre de l'Union d'Aix qui se traduit par la dédition à la Savoie des vigueries et baillis de l'Est Provence qui formeront progressivement les « Terres Neuves de Provence » puis le comté de Nice. Ces évolutions ont pour effet de réduire la Provence essentiellement aux départements des Bouches-du-Rhône, du Var (département) (dont l'arrondissement de Grasse avant sa fusion avec l'ancien comté de Nice), les Alpes-de-Haute-Provence (anciennement appelées les Basses-Alpes) et quelques communes de Vaucluse (en omettant le Comtat Venaissin sinon on intègre le Vaucluse) et des Hautes-Alpes. Frédéric Mistral, dans son dictionnaire « Lou Tresor dou Felibrige » de 1878, définit les limites de la Provence comme suit : « pays de France borné à l'Orient par les Alpes, au Midi par la Méditerranée, à l'occident par le Rhône et au Nord par une ligne qui peut aller d'Embrun à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Nice et Monaco en font partie, Aix en est la capitale ». La Provence, de son origine jusqu'à l'actuelle région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a compris tout ou partie des entités suivantes : le Comté de Provence ; le Marquisat de Provence (Drôme et Vaucluse) le Comté de Nice ; le Dauphiné (Hautes-Alpes) ; le Comtat Venaissin ; la Principauté d'Orange ; les communes de Tende et de La Brigue ; les bailies de Demonte et du Val de Stura ; la Principauté de Monaco.Les langues de la Provence étaient le latin (actes administratifs et religieux) et l'ancien provençal, remplacées par l'occitan (ou Occitan-Langue d'oc), autrefois appelé langue provençale ou Langue d'Oc moderne regroupant, en Provence, les ensembles dialectaux provençal et vivaro-alpin exprimés à travers l'alpin, le maritime, le niçois, le rhodanien, le gapençais et autres sous-dialectes locaux. Au XXIe siècle, le français est couramment employé sur l'ensemble de ce territoire mais les sous-dialectes des ensembles dialectaux provençal et vivaro-alpin de l'occitan subsistent encore par le biais d'associations et de personnes natives avec cette langue.

Wikipédia, Provence
Open Street Map, Provence