Mini Home Studio - L’éclairage

L’éclairage en studio et en extérieur, c’est avant tout des flashes mais pas seulement. Je veux avoir à ma disposition des modificateurs d’éclairage, des réflecteurs, des absorbeurs et des diffuseurs à moindre cout et adaptés à mon Mini Studio.


Le confort pour un éclairage en reportage c’est un flash TTL et HSS de puissance moyenne (76 w/s) avec des modificateurs et un système de déclenchement à distance. En studio et en mini studio il faut reproduire ou créer une ambiance. Avec un seul flash et des diffuseurs on peut commencer à faire de jolies choses. Mais on comprends vite que pour être créatif il faut un peu de matériel.

Eclairage 3 points + Background
Eclairage Rembrandt

L’éclairage trois points est une méthode standard d’éclairage à trois sources lumineuses beaucoup utilisée en photographie de portrait. Sans être une référence absolue c’est un idéal pour la mise en valeur de fleurs où de certains petits objets, Si on ajoute une « Background Light » il nous faut au moins 4 sources d’éclairage.

Un autre classique de l’éclairage est le style Rembrandt, avec au moins deux sources de lumière dont un réflecteur pour déboucher les ombres.

  • Key Light : lumière principale de la scène. l’intensité, la couleur et l’angle de cette lumière détermine l’ambiance du sujet dans la scène. En extérieur c’est parfois le soleil. Souvent mon flash le plus puissant.
  • Fill Light : lumière de remplissage. Elle débouche les ombres et règle l’effet de clair-obscur. Au moins 50% de la puissance de l’éclairage principal. On peut utiliser des réflecteurs.
  • Back Light : lumière de contrejour. Elle éclaire les contours du sujet et règle le contraste avec le fond.
  • Background Light : éclairage par réflexion du fond de la scène. Un fond très blanc peut être obtenu avec 2 flashes. Lumière d’ambiance de la scène elle est souvent colorée.

Les flashes

Mon arsenal à terme sera composé d’un Godox V1, de 2 ou 3 Godox MF-12 et de 1 ou 2 Godox TT600. Je dispose donc de multiple solutions d’éclairage en ce qui concerne les flashes y compris en dehors de la table de prise de vue. Je risque de manquer de trépied pour une utilisation classique.

Les modificateurs de flashes

Je dispose d’éléments de kit Godox AK-R1 et Godox SA-K6 pour modifier et diffuser l’éclairage de mes flashes. Les diffuseurs de ces kits n’étant pas adaptés à mes besoins de Mini Studio, je compte fabriquer très rapidement des diffuseurs maison à base de cerf-volant.

Fabriquer ses accessoires d’éclairage photo

On trouve sur internet énormément d’idées pour fabriquer des modificateur d’éclairage pour flash. Mais entre le temps passé, l’outillage et le prix des composants il est parfois plus intéressant de se tourner vers des solutions du commerce, sur Amazon entre autres.

Il est en revanche compliqué de trouver des diffuseurs adaptés aux petits objets. En général trop proche du flash il ne jouent pas vraiment leur rôle. Il me semble plus facile de construire des diffuseurs de petites dimensions adapté à nos besoins.

Réflecteurs, diffuseurs et absorbeurs

Je dispose d’un grand réflecteur Godox 120x180cm très utile en portrait, mais inadapté pour un mini studio.

En optique (donc en éclairage) la rencontre entre un flux lumineux et un milieu différent (Un objet) donne lieu à trois comportements: la transmission (Diffusion), l’absorption et la réflexion.

Les réflecteurs et les diffuseurs sont des sources d’éclairage d’appoint (Fill Light). Les absorbeurs servent à couper les flux de lumière et empêcher les réflexions parasites sur le sujet. On partira du principe que ce sont en fait des panneaux. Des panneaux de matières ou de couleurs différentes.

Ces panneaux sont caractérisés par la forme, la taille et la couleur. Si la forme n’as pas beaucoup d’incidence sur l’éclairage, la taille et la couleur ont leurs importances. Plus le panneau est grand, plus la zone éclairée sera grande. Il est donc judicieux d’adapter les réflecteurs à l’ambiance voulue et au sujet photographié. La couleur a bien sur son importance, blanc, argent, doré. Le noir est un absorbeur et les matières translucides sont des diffuseurs.

Carton mousse
Couverture de survie

On trouve pour pas très cher du carton mousse ou carton plume en blanc et en noir. Je vais en couper de différentes tailles en fonction de mes besoins pour faire des réflecteurs et des absorbeurs.

On peut en changer la couleur avec une couverture de survie, du papier aluminium, du papier kraft ou du papier en couleur. Ces panneaux peuvent aussi servir de fond.

Panneau en acrylique

Le plexiglass, l’altuglas ou l’acrylique peuvent faire de très bon diffuseurs. Il faut les choisir en fonction du degré de diffusion souhaité, trop épais la lumière ne passe plus beaucoup ou demande de fortes puissances.

Les panneaux un peu épais et supportant un peu de poids peuvent servir de support éclairé par en dessous.

Les feuilles de plexiglass colorées et pas trop épaisses sont une alternative de décoration.

équerres-pince

Pour maintenir en place mes panneaux je vais utiliser des équerres pince. On trouve ces fournitures dans les enseigne de bricolage ou sur internet. Il faut les choisir suffisamment lourdes pour que panneaux soit stables et avec un écartement en rapport avec l’épaisseur des panneaux. On choisira des couleurs mattes pour éviter les reflets.