Mot-clef : Infrastructure de transport

Les infrastructures de transport sont l'ensemble des installations fixes ou dynamiques qu'il est nécessaire d'aménager pour permettre la bonne circulation des différents modes de transports dans des systèmes de transport terrestres, aériens ou maritimes.

JF Vole, Infrastructure de transport
Wikipédia, Infrastructure de transport

Canal

Un canal est un cours d'eau artificiel, de section ouverte, navigable ou non. Il en existe trois grands types : lit de rivière canalisée, construction d'un canal latéral ensuite rempli avec l'eau de la rivière, ou construction de toutes pièces là où il n’existait pas de cours d'eau. Remarque : en français, le mot « chenal », de même origine étymologique que le mot « canal » — du latin canalis dérivé de canna, fait référence au lit d'un fleuve,.

JF Vole, Canal (voie d'eau)
JF Vole, Canal (voie d'eau)
JF Vole, Canal (voie d'eau)
Wikipédia, Canal (voie d'eau)

Port

Un port est une infrastructure construite par l'homme, située sur le littoral maritime, sur les berges d'un lac ou sur un cours d'eau, et destinée à accueillir des bateaux et navires. D'autre part il existe des ports à sec installés en sus ou non d'un port maritime ou fluvial comme stationnement portuaire relié à une infrastructure à terre permettant un stockage de petites unités, comme des voiliers, ainsi que des transferts vers des réseaux ferroviaires et routiers. Un port peut remplir plusieurs fonctions, mais doit avant tout permettre d'abriter les navires, en particulier pendant les opérations de chargement et de déchargement. Il facilite aussi les opérations de ravitaillement et de réparations. Il est un lieu de séjour. À l'opposé d'un mouillage ou d'un havre consistant généralement en une rade protégée des vents dominants et des vagues par la terre, un port sera protégé par une ou plusieurs digues ou môles. Il pourra être composé de plusieurs darses, de parties isolées par des écluses de cales sèches ou flottantes. Il peut nécessiter des dragages afin d'entretenir une profondeur suffisante. Le port lui-même est aménagé avec des jetées, des quais, des pontons et doit être relié à d'autres moyens de transport (routier, ferroviaire, etc.). Des ports de toutes tailles existent, abritant de quelques barques à des milliers de bateaux et installations utilitaires ou industrielles de production.

JF Vole, Aéroport
JF Vole, Aéroport
JF Vole, Aéroport de Marrakech-Ménara
JF Vole, Aéroport de Marrakech-Ménara
JF Vole, Aéroport Franz-Josef-Strauß de Munich
JF Vole, Autoportrait photographique
JF Vole, Calanque de Port-Miou
JF Vole, Grand port maritime
JF Vole, Grand port maritime
JF Vole, Grand port maritime de Marseille
JF Vole, Grand port maritime de Marseille
JF Vole, Infrastructure de transport
JF Vole, Ombrière du Vieux-Port de Marseille
JF Vole, Perspective des terrasses du Port
JF Vole, Port
JF Vole, Port de la Lave
JF Vole, Port de pêche
JF Vole, Port de Saumaty
JF Vole, Port Miou - La Fontasse
JF Vole, Portrait photographique
JF Vole, Portrait photographique
JF Vole, Portraits
JF Vole, Portraits
JF Vole, Régie des transports métropolitains
JF Vole, Sport
JF Vole, Sports nautiques
JF Vole, Sports nautiques de traction
JF Vole, Terrasses du Port
JF Vole, Transport
JF Vole, Transport
JF Vole, Transport aérien
JF Vole, Transport en commun
JF Vole, Transport ferroviaire en France
JF Vole, Transport maritime
JF Vole, Vieux-Port de Marseille
Wikipédia, Port

Routier

routier peut désigner : un chauffeur de poids-lourd ; un routier, un garçon âgé de 17 à 25 ans dans le scoutisme ; Relais Routiers, un label de restaurants ; au Moyen Âge, un routier désigne : un soldat appartenant à une troupe légère et régulière ; un mercenaire ; un pillard tel que ceux appartenant aux Grandes compagnies, aux Écorcheurs, aux Brabançons ou aux Tard-Venus. Un routier est un manuel d'instructions nautiques (par exemple le Grant Routtier et pilotage de la mer de Pierre Garcie-Ferrande -1483-). Terme en usage du XVe au XIXe siècle. En Belgique, le "routier" est un pain rempli de frites, d'une viande et/ou d'une sauce. Aussi appelé "mitraillette".

JF Vole, Réseau routier
JF Vole, Routier
Wikipédia, Routier

Réseau routier

Le réseau routier est l'ensemble des voies de circulation terrestres permettant le transport par véhicules routiers, et en particulier, les véhicules motorisés (automobiles, motos, autocars, poids lourds...). Le type de voirie d'une section du réseau routier détermine le statut (aussi appelé le classement) de la section considérée et les responsabilités y afférant. Certaines portions du réseau routier sont ainsi utilisables par tous les types de véhicules, d'autres sont réservées aux véhicules immatriculés. Les autoroutes sont interdites à certains types de véhicules (vitesse limite inférieure) Le réseau routier est composé de : voies carrossables avec revêtement : rues (au sens générique, incluant avenues, boulevard, ..), routes, voies express, autoroutes) voies carrossables sans revêtement : chemins de terre, pistesIl ne comprend pas : les espaces carrossables destinés à un autre usage que la circulation : aires de stationnement, aires de manœuvre... les voies non carrossables telles que les sentiers, sentes muletières...La gestion du réseau routier est de la responsabilité des collectivités publiques : l'État pour les routes nationales et les autoroutes les collectivités locales. En France, ce sont les conseils départementaux pour les routes départementales et les routes nationales d'intérêt local (depuis 2006). Les routes métropolitaines sont gérées par les métropoles. les communes pour les routes communales, ex-chemins vicinaux.Certaines sections ou ouvrages particuliers sont toutefois concédées à des entreprises privées ; c'est le cas notamment des autoroutes à péage. La police de la circulation est assurée par les services de police nationale (situation nettement différente de celles des autres modes de transport pour lesquels la gestion de la circulation est assurée par les services internes des exploitants concessionnaires).

JF Vole, Réseau routier
Wikipédia, Réseau routier

Transport aérien

Le transport aérien désigne l'activité de transport de passagers ou de fret effectuée par la voie des airs, ainsi que le secteur économique regroupant les activités principales ou annexes concernant ce mode de transport. En 2012, environ 80 000 vols commerciaux avaient lieu chaque jour (dont 28 000 en Europe), soit 29,2 millions de vols par an. En France, 170 millions de passagers sont transportés (+18 % depuis 2012) et 2,6 millions de tonnes de fret sont transportés en 2017. Au niveau mondial, l’Association internationale du transport aérien prévoit un doublement du trafic de passagers sur la période 2019-2037. Le transport aérien est essentiellement réalisé par des compagnies aériennes exploitant des avions de ligne circulant dans la haute troposphère (10 km d'altitude), entre aéroports constituant un réseau de destinations. Une infime part est assurée par des hélicoptères voire auparavant des dirigeables. Les services commerciaux fournis au passager aérien par divers prestataires effectuant la vente du billet, l'enregistrement, l'embarquement, le confort de la cabine passager, etc. Sur le plan réglementaire, le transport aérien est l'une des trois classes d'activité aérienne objet d'une réglementation spécifique et les compagnies reçoivent un certificat d'exploitation ou une licence délivrée par leur autorité gouvernementale de tutelle. Les activités militaires et l'aviation générale sont soumises à d'autres réglementations. Certaines activités sportives ou ludiques ne sont pas toujours concernées par ces règles et constituent de facto une quatrième famille d'activités.

JF Vole, Transport aérien
Wikipédia, Transport aérien

Zone piétonne

Une zone piétonne, zone piétonnière, zone pour piétons, centre piétonnier, plateau piétonnier ou secteur piétonnier d'une ville est un ensemble de rues et de ruelles où la circulation est réservée aux piétons et souvent également aux cyclistes. Cet ensemble de voies dans lequel la circulation automobile, antérieurement autorisée, a été interdite et la chaussée entièrement réaménagée pour les usages piétonniers voire cyclistes, est caractérisé par des réalisations urbanistiques particulières (élargissement ou disparition des trottoirs, mise en place d'un pavage ou dallage, d'un mobilier urbain spécifique — pose de bornes de voirie et de potelets, de bacs à fleurs —, de plantations, aménagements pour des animations commerciales et festives, etc.). Ce type d'artère est en général caractérisée par la présence de nombreux commerces. Le développement de zones piétonnes résulte d'un mouvement d'urbanisme, la piétonnisation ou piétonisation, initié en Europe dès la fin des années 1950. Des projets de semi-piétonnisation se mettent également en place, dans un contexte de mobilité géographique et de changement climatique, entre les différents usages de la chaussée (déplacement et stationnement automobile, espaces piétonniers tels que les trottoirs ou les zones piétonnes…). La piétonnisation ou la semi-piétonnisation de certaines rues dans les centre-villes est une des mesures d'aménagement du territoire les plus importantes qui tendent à y renforcer l'attractivité commerciale et culturelle mais posent le problème de ségrégation modale. Elles réclament ainsi des arbitrages sous contraintes des pouvoirs publics entre les espaces dédiés à l'automobile et ceux aux mobilités dites douces, l'enjeu des municipalités étant non seulement de faire cohabiter les divers modes de déplacement, mais aussi de relier les différents types d'usages et d'usagers. Une variante, introduite dans plusieurs pays européens, est la rue scolaire : une zone piétonne autour d'une école (primaire), fermée temporairement à la circulation motorisée aux heures de rentrée et de sortie des classes dans le but d'apaiser la rue pour les enfants arrivants à pied ou à vélo.

JF Vole, Zone piétonne
Wikipédia, Zone piétonne