Mot-clef : Canal

Mots-clefs hierarchiques suivant les informations IPTC et EXIF contenues dans les médias.

Canal (voie d'eau) : Un canal est un cours d'eau artificiel, de section ouverte, navigable ou non. Il en existe trois grands types : lit de rivière canalisée, construction d'un canal latéral ensuite rempli avec l'eau de la rivière, ou construction de toutes pièces là où il n’existait pas de cours d'eau. Remarque : en français, le mot « chenal », de même origine étymologique que le mot « canal » — du latin canalis dérivé de canna, considéré souvent comme un synonyme, fait référence au lit d'un fleuve, ou à un passage ouvert à la navigation,. Selon la définition qui suit, on peut distinguer canal artificiel et canal naturel: « On appelle canal un système de transport dans lequel l'eau s'écoule et dont la surface libre est soumise à la pression atmosphérique ».Les propriétés géométriques d'un canal artificiel (construit de main d'homme) sont assez régulières, pour un canal naturel, irrégulières.

Canal de Caronte

Canal de Caronte : Le canal de Caronte ou chenal de Caronte est un canal qui relie l'étang de Berre à la mer Méditerranée (golfe de Fos), dans les Bouches-du-Rhône. Il mesure 6,5 kilomètres pour une largeur de 250 mètres. Sa profondeur est actuellement de 10 mètres.

Canal de Marseille au Rhône

Canal de Marseille au Rhône : Le canal de Marseille au Rhône est un canal maritime reliant Marseille à Martigues (Bouches-du-Rhône). Il doit son nom au fait qu'il était relié, par l'intermédiaire du chenal de Caronte, à l'ancien canal d'Arles à Port-de-Bouc, établissant ainsi une liaison entre les ports nord de Marseille et le port fluvial d'Arles sur le Rhône. Cet itinéraire est aujourd'hui coupé par la zone industrielle de Fos-sur-mer.

Canal de Provence

Canal de Provence : Le canal de Provence est un ensemble d'ouvrages hydrauliques qui participe à la desserte, principalement en eau brute, captée dans le Verdon, de 110 communes des Bouches-du-Rhône et du Var dont Aix-en-Provence, Marseille, Toulon, soit une population totale de plus de 2 000 000 d'habitants. Il permet d'irriguer 70 000 hectares de terres agricoles et alimente plus de 8 000 sites industriels de la région. D'une longueur de 216 km dont 146 en souterrain (tunnels, siphons) et par voie aérienne (aqueducs), le canal a été conçu et réalisé progressivement sur la base d'un schéma initial qui a très peu varié, à partir des années 1960, et a évité les effets de la sécheresse dans les départements desservis contribuant ainsi à leur développement économique,.

Canal du Midi

Canal du Midi : Le canal du Midi est un canal de navigation français à bief de partage qui relie Toulouse à la mer Méditerranée depuis le xviie siècle. D'abord nommé « canal royal de Languedoc », les révolutionnaires le rebaptisent en 1789 « canal du Midi ». À partir du xixe siècle, le canal latéral à la Garonne, qui double la Garonne de Bordeaux à Toulouse, prolonge le canal du Midi pour fournir une voie navigable de l'océan Atlantique à la mer Méditerranée : l'ensemble des deux canaux est dénommé « canal des Deux-Mers ». Ouvrage d'art exceptionnel, considéré par ses contemporains comme le plus grand chantier du XVIIe siècle, le canal du Midi révolutionne le transport fluvial et la circulation dans le Midi de la France de l'Ancien Régime. Le défi, relevé par Pierre-Paul Riquet, son concepteur, est d'acheminer l'eau de la montagne Noire jusqu'au seuil de Naurouze, le point le plus élevé du canal. Louis XIV autorise le début des travaux par un édit royal d'octobre 1666. Supervisé par Pierre-Paul Riquet, le chantier dure de 1666 à 1681, sous le contrôle de Jean-Baptiste Colbert. Longtemps utilisé pour le transport de marchandises, le canal du Midi est aujourd’hui reconverti au tourisme fluvial. Le canal du Midi est l'un des plus anciens canaux d'Europe toujours en fonctionnement. Depuis 1996, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Canal royal