Mot-clef : Angraecum

Angraecum : Le genre Angraecum comprend plus de 200 espèces d'orchidées. Certaines d'entre elles sont spectaculaires. Ce genre est inclus dans la tribu des Sarcanthinae. Ces espèces ne possèdent pas de pseudobulbes mais ont une tige à croissance monopodiale. Ce sont des orchidées souvent de grande taille, épiphytes, adaptées aux conditions des forêts sèches d'Afrique tropicale ou de Madagascar. Seules quelques espèces sont originaires d'Asie. Le naturaliste français Bory de Saint-Vincent est le premier à décrire une espèce du genre, l'Angraecum eburneum, en 1805 d'après un spécimen découvert sur l'île de La Réunion. Le botaniste Du Petit-Thouars va à son tour découvrir une vingtaine d'espèces nouvelles dans les deux décennies suivantes. C'est Achille Richard qui se chargera en 1828 de publier les premières diagnoses latines pour le genre et les espèces connues alors, en partie à l'aide des notes de Du Petit-Thouars. Angraecum sesquipedale mérite une attention particulière en raison d'une prédiction faite par Darwin en 1862 concernant le mode de pollinisation. En effet la poche de nectar est éloignée d'environ 30 cm de la partie externe des pièces florales et, selon Darwin, il devait se trouver un papillon muni d'une trompe susceptible d'avoir une longueur entre 25 et 27 cm. Cette prédiction, fondée sur l'idée de coévolution, suscita de nombreuses railleries et il faudra attendre 40 ans avant que Lionel Walter Rothschild et Heinrich Ernst Karl Jordan ne découvrent un papillon de la famille des sphinx, Xanthopan morgani praedicta, à la trompe démesurée. Cette trompe de 27 cm de long décrit 20 tours pour se loger dans la tête au repos.

Wikipédia, Angraecum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.