Mot-clef : Orchidaceae

Mots-clefs hierarchiques suivant les informations IPTC et EXIF contenues dans les médias.

Orchidaceae : Les Orchidées ou Orchidacées (Orchidaceae), forment une grande famille de plantes monocotylédones. C'est une des familles les plus diversifiées, comptant plus de 25 000 espèces, réparties en 850 genres. Ce sont des plantes herbacées, de type divers, autotrophes ou mycohétérotrophes, à feuilles réduites, à écailles, ou développées, terrestres ou épiphytes, pérennes, rhizomateuses ou tubéreuses, des régions tempérées à tropicales. La symbiose, qu'elle soit de type autotrophique, saprophytique, voire parasitique, se fait avec un champignon microscopique qui permet à la plante de pallier l'absence de toute réserve dans ses graines ainsi que l'absence de radicelles au niveau de ses racines. C'est une famille largement répandue ; la majorité des espèces se rencontrent dans les régions tropicales. La classification phylogénétique situe aujourd'hui cette famille dans l'ordre des Asparagales.

Wikipédia, Orchidaceae

Angraecum

Angraecum : Le genre Angraecum comprend plus de 200 espèces d'orchidées. Certaines d'entre elles sont spectaculaires. Ce genre est inclus dans la tribu des Sarcanthinae. Ces espèces ne possèdent pas de pseudobulbes mais ont une tige à croissance monopodiale. Ce sont des orchidées souvent de grande taille, épiphytes, adaptées aux conditions des forêts sèches d'Afrique tropicale ou de Madagascar. Seules quelques espèces sont originaires d'Asie. Le naturaliste français Bory de Saint-Vincent est le premier à décrire une espèce du genre, l'Angraecum eburneum, en 1805 d'après un spécimen découvert sur l'île de La Réunion. Le botaniste Du Petit-Thouars va à son tour découvrir une vingtaine d'espèces nouvelles dans les deux décennies suivantes. C'est Achille Richard qui se chargera en 1828 de publier les premières diagnoses latines pour le genre et les espèces connues alors, en partie à l'aide des notes de Du Petit-Thouars. Angraecum sesquipedale mérite une attention particulière en raison d'une prédiction faite par Darwin en 1862 concernant le mode de pollinisation. En effet la poche de nectar est éloignée d'environ 30 cm de la partie externe des pièces florales et, selon Darwin, il devait se trouver un papillon muni d'une trompe susceptible d'avoir une longueur entre 25 et 27 cm. Cette prédiction, fondée sur l'idée de coévolution, suscita de nombreuses railleries et il faudra attendre 40 ans avant que Lionel Walter Rothschild et Heinrich Ernst Karl Jordan ne découvrent un papillon de la famille des sphinx, Xanthopan morgani praedicta, à la trompe démesurée. Cette trompe de 27 cm de long décrit 20 tours pour se loger dans la tête au repos.

Wikipédia, Angraecum

Cattleya

Cattleya : Le genre Cattleya est un genre d'orchidée originaire des forêts tropicales d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud qui comprend une soixantaine d'espèces. Son nom vient de William Cattley qui fut le premier collectionneur qui réussit à les faire refleurir. Ce sont des plantes sympodiales épiphytes formant des pseudobulbes à une ou deux feuilles. Les cattleyas bifoliés ont des inflorescences en grappe alors que les cattleyas à une feuille produisent, le plus souvent, des fleurs isolées de grande taille. Les fleurs sont en règle générale très parfumées.

Wikipédia, Cattleya

Cymbidium

Cymbidium : Le genre Cymbidium (du grec κύμβη - kumbè : vase, coupe) regroupe des Orchidées originaires de l'Himalaya, de Chine, du Japon, ainsi que des zones tropicales asiatiques. Ce genre comprend environ quarante-quatre espèces botaniques et de nombreux hybrides, souvent issus des espèces botaniques chinoises et indiennes. Ces plantes peuvent être épiphytes, terrestres, lithophytes, voire saprophytes. Elles sont à croissance sympodiale: elles forment des touffes de pseudobulbes aux longues feuilles en lanière. Elles produisent, de l'automne au début du printemps, de grandes hampes florales à la durée exceptionnelle, souvent parfumées.

Wikipédia, Cymbidium

Cypripedium

Cypripedium : Cypripedium est un genre de la famille des Orchidaceae (Orchidées) et de la sous-famille des Cypripedioideae. Ce sont des plantes à rhizome, aux feuilles alternes bien développées le long de la tige, aux grandes fleurs solitaires, à pollen granuleux visqueux, à labelle en forme de sabot. On les rencontre principalement dans la région circumboréale. On en connaît une quarantaine d'espèces. En Europe et Afrique (Algérie) ce genre n'est représenté que par le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus). En Amérique du Nord, plusieurs espèces sont présentes comme Cypripedium reginae (rose et blanc), Cypripedium parviflorum var. parviflorum, son cousin Cypripedium parviflorum pubescens (ressemblant beaucoup au Cypripedium calceolus européen), Cypripedium acaule, Cypripedium candidum, etc. Depuis quelques années, des croisements sont réalisés pour donner des plantes beaucoup plus résistantes à la culture domestique. Avec les genres Paphiopedilum, Mexipedium et Phragmipedium originaires des régions tropicales, elles partagent le même type de fleur aux caractères considérés comme primitifs.

Wikipédia, Cypripedium

Dendrobium speciosum

Dendrobium speciosum : Dendrobium speciosum est une espèce d'orchidée australienne très variable, formant une espèce complexe. Ses variétés peuvent être trouvées dans des habitats très variés, plante épiphyte (poussant sur les branches des arbres de forêt tropicale) ou lithophyte (poussant dans les grès d'une forêt claire) avec une distribution continue le long de la côte est de l'Australie et des populations séparéeses au niveau du tropique du Capricorne. En touffes lithophytes, elle forme des plaques gigantesques sur les rochers et les falaises avec ses racines formant un tapis dense et feutré sur la roche. On peut la trouver du niveau de la mer au sommet des montagnes. Cette orchidée est très cultivée. Elle a été initialement dénommée par Sir James Edward Smith à partir d'un spécimen trouvé à Port Jackson et que lui envoya le chirurgien général J. White. Elle a deux à cinq feuilles épaisses, coriaces provenant de la partie supérieure d'un pseudobulbe. Ces feuilles peuvent persisterpendant 12 ans. Les pseudobulbes érigés ou courbes sont plutôt grands, atteignant jusqu'à 45 cm de long. Ils sont plus épais à la base (5 à 7 cm) et souvent coniques vers le sommet (3 cm). Les fleurs voyantes poussent en grappes sur de longues tiges droites ou faiblement arquées, féculentes avec plus de 100 fleurs par tige. Elles sont là d'août à octobre. Leur couleur varie du blanc au jaune crème. Le labelle est blanc avec des points pourpres et veiné de rouge et violet. Les tiges sont comestibles grillées

Wikipédia, Dendrobium speciosum

Maxillaria

Maxillaria : Maxillaria est un genre d'orchidées originaire d'Amérique tropicale, comprenant plus de 700 espèces connues.

Wikipédia, Maxillaria

Phalaenopsis

Phalaenopsis : Phalaenopsis, en français Orchidée papillon[réf. nécessaire] (du grec ancien : φάλαινα / phálaina, « phalène », et ὄψις / ópsis, « aspect », c’est-à-dire « qui a l’aspect d’un papillon de nuit »), est un genre de plantes à fleurs de la famille des Orchidaceae. Phalaenopsis amboinensis est la première espèce du genre à avoir été décrite, en 1750[réf. nécessaire].

Wikipédia, Phalaenopsis