Corsica Linea est une compagnie française privée de navigation maritime assurant le transport de passagers, de véhicules ainsi que de fret en car-ferry depuis Marseille vers la Corse, la Sardaigne, la Tunisie et l’Algérie. Créée en 2016, l'entreprise est une filiale du consortium Corsica Maritima, fruit de l'alliance d'une centaine d'entreprises corses, candidat à la reprise de l'historique Société nationale maritime Corse-Méditerranée (SNCM) placée en redressement judiciaire. Débouté dans un premier temps par le tribunal de commerce de Marseille au profit du transporteur Patrick Rocca, le consortium lance dès janvier 2016 une ligne de fret entre Marseille et Bastia afin de concurrencer la nouvelle entité Maritime Corse Méditerranée (MCM), avant de finalement racheter les parts de la société au groupe Rocca en avril 2016, ce qui aboutira à la création de Corsica Linea. Succédant à une entreprise ayant souffert de la mauvaise gestion de la part de ses actionnaires et d'une image ternie par des conflits sociaux à répétition, Corsica Linea parviendra cependant à renouer avec le succès en quelques années seulement. Avec un effectif d'environ 1 000 salariés, la compagnie est à ce jour le deuxième employeur de marin français au niveau national, mais surtout le premier en Méditerranée ainsi qu'en Corse. Très soucieuse de l'environnement, sa direction s'est engagée, à l'instar d'autres armateurs, dans un processus de transition énergétique en installant sur ses navires des dispositifs permettant de réduire leur impact environnemental et en misant sur la construction d'unités propulsées au gaz naturel liquéfié pour exploiter, à terme, une flotte plus propre en Méditerranée. Bénéficiant d'une délégation de service public (DSP), héritée de la SNCM, pour la desserte de la Corse depuis Marseille, Corsica Linea s'est progressivement imposée comme le principal transporteur subventionné au profit de son ancienne partenaire La Méridionale.

Wikipédia, Corsica Linea