Array ( )

Mon sac photo

La photographie est une composante importante de ma vie. Si comme moi vous ne vous séparez pas beaucoup de votre appareil photo, il vous faut être toujours prêt a partir. Du simple fourre tout a la valise, quelles sont les problématiques et les solutions de transport et de rangement de notre matériel.


Le type de photos et l’endroit ou je vais faire mes prises de vue, influe sur le matériel nécessaire et le ou les sacs a emporter. A chaque situation son matériel et son sac. Et comme un homme prévoyant en vaut deux je suis toujours prêt a partir. Histoire de ne pas être pris au dépourvu, j’essaie de toujours avoir sous la main mon appareil en ordre de marche avec une carte SD vide et une batterie chargé, mais cela ne suffit pas toujours.

Je vous ai parlé dans un article précédent de B-Grip qui est ma solution de base au transport et à la sécurisation de mon appareil. En déplacement au coin de la rue ou au bout du monde je n’emporte pas le même matériel qu’il faut aussi protéger.

  • Emporter et protéger un minimum vital pour de la photo de rue ou du paysage urbain en mode ultra léger. Les poses longues en ville m’obsédaient un peu, j’avais tendance à emporter de quoi en faire partout.
  • Il est parfois bien pratique en plus du matériel, d’emporter avec soit une paire de lunettes, de l’eau ou un guide touristique.
  • La randonnée et les sorties natures sont déjà une activité en soit qui demande sont propre matériel. La photographie vient en complément avec un besoin de sécurisation.
  • Ne serais ce que pour ranger une grosse partie de son matériel, un grand sac ou une valise s’impose. Il est aussi important de pouvoir transporter en toute sécurité son « Home studio » pour une séance en dehors de la maison.
  • En voyage et circuit touristique, j’emporte une partie de mon matériel. Je fais tout de fois l’impasse sur le « Home studio » et les accessoires d’éclairage. Je privilégie la proxiphotographie, la photographie de paysage et animalière.
Un petit fourre-tout

Je possède un petit sac d’épaule que je peut emmener quasiment partout. Il est très pratique pour monter en voiture, beaucoup moins dans la rue.

Ce sac contenait en permanence une batterie chargée et une carte SD vide. Un support pliant en forme de Z équipé d’une plaque B-Grip TA, des filtres ND.

Je peut y ajouter un chargeur et un câble USB, des papiers.

Bien que pratique ce sac ne me sert plus maintenant que pour protéger mon matériel dans mon sac de randonnée et dans ma valise en voyage. Je l’ai remplacé par un sac à dos plus adapté a mes besoins.

Un petit sac à dos

Avec le temps je me suis rendu compte qu’il me fallait voir un peu plus grand, mais surtout plus pratique. Je me suis équipé d’un petit sac à dos que j’ai choisi pour son côté passe partout et qui ne ressemble pas trop à un sac photo.

Je lui ai adjoint une ou deux housses cylindriques pour objectifs dans lesquelles je range un second objectif et des filtres.

Dans ce sac comme le fourre-tout avant lui, une carte SD et une batterie chargée, des piles rechargeables.

En fonction de mes besoins, je pars avec mon AP et un 18-135 mm qui ne me quitte jamais, parfois un 50 mm ou un 10-18 mm, un flash cobra et le kit AK-R1, un mini trépied.

Un compartiment du sac accueil une bouteille, des papiers, un K-Way etc..

C’est ce même sac que je vais emmener en voyage avec moi. Il prend place dans l’avion avec mon AP et le matériel sensible. Le reste de mon matériel partira avec ma valise, dans les housses anti chocs. Une fois sur place il aura la tâche de transporter mon matériel en excursion. En fonction des pays visités, il faut qu’il soit vraiment passe partout pour ne pas attirer la convoitise.



J’ai choisi un trépied qui fait office de monopode. En voyage c’est une alternative au trépied qui se range facilement.

Maintenant que nos besoins généraux et quotidiens sont couverts, nous allons nous intéresser aux cas particuliers.

Un sac de randonnée

En balade de quelques heures dans la nature, il faut voyager léger et utile. En plus du matériel propre à une randonnée j’emporte le strict nécessaire au type de photos que je souhaite prendre. Je privilégie les points d’attache du matériel extérieur au sac à dos pour ne pas avoir a le mettre au sol en permanence.

Un sac de 30L pour une journée me semble suffisant à condition de ne pas être seul. On emporte de l’eau, la nourriture, un coupe vent et un change, du petit matériel, lampe, couteau, cartes etc.

Mon petit fourre-tout viendra prendre place dans le sac à dos pour ranger mon petit matériel photos et les indispensables.

En plus de mon AP et suivant le type de terrain, j’emporte avec moi un 28-300 mm, un flash annulaire ou un trépied.

J’ai choisi pour ranger le plus gros de mon matériel un grand sac photo, mais d’aucun préférerons une valise à roulettes. Les critères de choix reste les mêmes.

Un grand sac photos

Un grand sac à dos photo sert de rangement pour une partie de mon matériel. L’ouverture de la partie photo se trouve contre le dos du porteur et donc impossible a ouvrir sans poser le sac. Les casiers velcro permettent de composer le sac à son gout.

Il me fallait y caser outre mon AP et au moins 3 objectifs, 2 flashes cobra, les transmetteurs et un kit AK-R1, ainsi que des filtres, mini trépieds et petits accessoires.

Accrocher un trépied, un parapluie dessus me semble important aussi.

J’ai choisi un grand sac plutôt qu’une valise pour le côté pratique, il laisse les mains libres pour porter autre chose.

Mon matériel étant en perpétuelle évolution, j’adapte mes solutions de transport. L’essentiel pour moi est avant tout de protéger mes accessoires et de ne pas avoir à y penser en déplacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *